0

Livraison offerte dès 100€ d'achat - Vente d'éthylotest ici

Ugni blanc

blanc
Ugni blanc

Ugni blanc

Nom et étymologie

Ugni blanc est le résultat d'une suite de déformations linguistiques. Aujourd'hui masculin, le terme ugni serait en fait issu de l'occitan « unia », un terme féminin issu du latin eugenia.

Les synonymes

Ugni blanc est lui-même un nom dérivé car le « vrai » nom du cépage est trebbiano toscano, signant-là son origine transalpine. Dans le Sud-Ouest, on l'appelle aussi saint-émilion des Charentes (dans le Gers), muscadet (Entre deux-Mers) ou encore cadillate ou castillonne (en Gironde).

L'origine géographique

Il serait originaire de Campanie en Italie méridionale. Il est cité dès l'époque romaine par Pline qui lui donne le nom de trébulanus. Il se propage ensuite à travers toute l'Italie pour arriver en Provence vers le 14e siècle. Il se propage ensuite jusqu'à la façade océanique. Il est cité dès 1730 à Cadillac en Gironde.

La ou les filiations

C'est un cépage présent sur le pourtour méditerranéen. En Provence, il apporte son acidité naturelle qui équilibre finement les cépages locaux.

Le potentiel de production

C'est un cépage naturellement généreux, ce qui lui a permis de supplanter la folle blanche ou encore le baco blanc dans les vignobles produisant des eaux-de-vie. il est en effet capable de produire des vins acides, peu riches en alcool, pas trop aromatiques et se conservant bien.

Les plus belles expressions / potentiel oenologique

Il est rare de trouver un ugni blanc pur, car ce cépage social aime bien la compagnie. Souvent assemblé avec des variétés plus aromatiques, il leur apporte le volume et la finesse. En distillation, il donne des eaux-de-vie délicates et fleuries, aptes au vieillissement.

Régions de production

Tous nos vins du cépage
Ugni blanc

1 / 1 résultats

1 / 1 résultat