0

Livraison offerte dès 100€ d'achat

Sémillon

blanc
Sémillon

Sémillon

Nom et étymologie

Déviation linguistique de Saint-Emilion, le sémillon serait issu de la région bordelaise à partir de laquelle il s'est propagé.

Les synonymes

Il existe peu de synonymes dans le Sud-Ouest, on trouve blanc-doux et mansois blanc à Marcillac.

L'origine géographique

Le sémillon est originaire de la Gironde. Il est resté cantonné aux appellations produisant des vins moelleux du Nord du Sud-Ouest.

La ou les filiations

Le sémillon se retrouve principalement à Bergerac où il se décline en vins blancs secs et grands liquoreux. N'ayant pas beaucoup voyagé, on le voit seulement en Provence et dans quelques pays du Nouveau Monde comme la Nouvelle-Zélande ou l'Australie.

Le potentiel de production

Très productif, ses baies de taille moyenne à la peau épaisse permettent à la pourriture noble – le fameux botrytis cinerea – de se développer sans que le grain n'éclate et de donner aux vins ce côté riche et gras si particulier.

Les plus belles expressions / potentiel oenologique

Cépage des liquoreux, le sémillon brille par sa finesse et son agilité à forger des vins d'éclat et de fraîcheur. Vinifié en liquoreux (souvent adjoint d'une peu de sauvignon, voire de muscadelle, en petite proportion), il offre un vin d'un bel or aux arômes d'agrumes, d'acacia, de miel et d'abricot sur la jeunesse, qui évoluent au cours du temps sur des notes plus complexes, confites. Joliment indécis, il parvient avec une réussite égale à donner des blancs secs gras et complexes supportant bien un élevage en barrique.

Régions de production