0

Livraison offerte dès 100€ d'achat

Braucol

rouge
Braucol

Braucol

Nom et étymologie

Braucol viendrait de « taureau » en patois girondin ou peut-être de l'occitan « brasc » qui veut dire cassant, en référence aux bois de vigne.

Les synonymes

Le braucol est l'autre nom du mansois ou du fer servadou.

L'origine géographique

De la famille des carmenets, il serait originaire du Pays Basque espagnol. Il se serait diffusé par les routes de Compostelle, les moines des abayes de Conques et de Madiran ayant vite compris l'intérêt de cultiver une variété résistante pouvant s'adapter facilement.

La ou les filiations

C'est sans doute l'un des cépages du Sud-Ouest les plus purs originellement, quasi semblable à ses premiers jours. Aucun lien génétique direct n'a pour l'instant été avéré avec le cabernet franc, il semble plutôt descendre en ligne directe d'une lambrusque endémique du piémont pyrénéen espagnol.

Le potentiel de production

Il est utilisé dans tout le Sud-Ouest mais seule l'appellation Marcillac l'a conservé en cépage principal. Gaillac est sûrement sa deuxième patrie, tandis que la Gascogne l'a peu à peu délaissé au profit du tannat et des cabernets au cours du siècle dernier. Les petits vignobles d'Entraygues et du Fel, dans l'Aveyron, l'emploient également.

Les plus belles expressions / potentiel oenologique

Intense en couleur et en arômes, le braucol ou fer servadou donne des vins complexes, d'une très grande fraîcheur. Proche en parfum du cabernet franc avec une large panoplie de notes de fruits noirs, de violette, de réglisse, de poivron rouge ou de poivre gris.

Régions de production