0

Livraison offerte dès 100€ d'achat - Vente d'éthylotest ici

Folle blanche

blanc
Folle blanche

Folle blanche

Nom et étymologie

Le terme français « folle », traduit en occitan sous diverses formes, évoque le côté luxuriant et productif du cépage.
La couleur blanche fait écho au jus clair du raisin.

Les synonymes

La folle se dénomme aussi piquepout, piquepoult (piqué par les poules) dans l'Armagnac, mendic dans l'Aveyron, came braque (jambe courte) en Béarn et gros plant dans le pays Nantais.

L'origine géographique

Probablement originaire du vignoble armagnacais entre Landes et Gers, la folle blanche a colonisé ce vignoble et les Charentes. Nous la retrouvons dans la littérature dès le 17e siècle.

La ou les filiations

La Folle Blanche est le fer de lance de la famille des folloïdes dans le Sud-Ouest.
Par hybridation naturelle forcée avec le noah, elle a donné naissance au baco blanc, toujours utilisé en Armagnac.

Le potentiel de production

La Folle Blanche reste cantonnée aux appellations de distillation et produit des vins blancs secs en Pays Nantais.

Les plus belles expressions / potentiel oenologique

Sage, la folle blanche est un cépage fortement producteur, très acide, assurant un bon vieillissement des eaux-de-vie obtenues.
Elle a perdu du terrain face à des cépages comme l'Ugni Blanc qui l'a détrônée pour le cognac et armagnac. Mais elle résiste, sûre de son sort.

Régions de production