0

Livraison offerte dès 100€ d'achat - Vente d'éthylotest ici

Baco blanc

blanc
Baco blanc

Baco blanc

Nom et étymologie

C'est François Baco, instituteur à Bélus, dans les Landes, qui a laissé son nom à ce cépage hybride et dont il peut revendiquer la paternité.

Les synonymes

Le Baco blanc est aussi appelé Baco 22 A ou Maurice Baco, en hommage au fils de l'instituteur décédé très jeune.

L'origine géographique

Il est originaire des Landes, mis au point après la crise du phylloxera, pour surseoir à la dévastation du vignoble.

La ou les filiations

Le Baco blanc est une hybridation naturelle forcée entre une Folle blanche et le Noah.
Les pépins obtenus (50 000) ont été plantés en 1898 dans un domaine viticole voisin et le Baco blanc était en position 22A, d'où son nom.
De tous les cépages obtenus, seul le baco blanc a survécu.

Le potentiel de production

Conçu pour être productif, « un raisin de chaudière », c'est-à-dire avec des rendements élevés, une bonne acidité, et un bon degré d'alcool, le baco est un cépage peu résistant, sensible aux maladies.
Il est utilisé en distillation pour l'armagnac.

Les plus belles expressions / potentiel oenologique

Le baco blanc est un cépage produisant des rendements élevés, donnant des eaux-de-vie d'une excellente qualité, notamment au vieillissement. Sur sol argilo-calcaire (terroir de prédilection de la folle blanche), le baco blanc exprime des arômes de fraise sauvage compotée ; il est resté concentré sur la zone des sables fauves de l'Armagnac.

Régions de production